Naif insouciant

1976… Je ressent déjà que ma vie devra être une lutte entre mes rêve et mes peurs…

  

Tu traverses un champs de blé

Tu sautes une barrière

Tu parles à un bleuet

Croquant la violette

  

Et tu as peur

  

Des barbelés du champs de blé

Des clous rouillés de la barrière

De ton pied lourd sur une fleur

  

La liberté, la tendre fille

La liberté que tu délivres

Est retournée en son pays

Doucement

Et tu l’as laissée.

  

A trop prendre le vent

A trop courir dans l’herbe

C’est toujours ton destin

Qui te prends par la main.

  

  



Laisser un commentaire

kantinof |
quelques mots parmi tant d'... |
MA PETITE FEE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sur une île un trésor
| Mona... lit ça!
| le blog de jeanluke